Aphonie










Indiscutable comme une courbe de Gauss
Au sommet de l'aorte fortuite de mon souffle
Quelque chose s'est perdu
J'ignore quoi
Dont la disparition a révélé
Un vieil or sensible à la lumière des jours
Sensible au temps avec lequel on se frotte les paumes
Pour mieux accrocher aux objets qui s'envolent
L'idée
M'envoler
Je savais comment
Je savais
Même quand le sol est lourd, lançant mon cri
J'ai oublié mes ailes
Un destin  de pesanteur se dessine
Je ne peux que m'incliner
Céder à sa tutelle
Quelque chose s'est perdu
Au fond de ce que je croyais mien
Je reste enroulée autour de cette béance
Sans écho sur ses bords
Cherchant à étourdir l'air par quelques chants









Juillet 2015