Du Temps passé perdu







Il faudra trouver un portage
Des bras bienveillants, des bords sûrs
Y poser le fardeau de ces ans liquidés
D'un retrait à l'autre
De l'ombre familière à l'étranger
Il faudra que tout ce temps passé
À croire aux anamnèses
Aux révélations laborieuses des creusements
Soit évalué sans m'égarer
Redevable à ma vie, je le suis

Il faudra trouver sous les couches de glaise
La fermeté d'un sens ignoré
Trouver, qui sait, l'illumination des rivages
Après l'obscurité des vanités
Il faudra pour commencer le décompte
Pour sortir de la nécessité des comptes à rendre 
À ce temps sensible comme la lame d'un dague
Enfoncé au centre des épaules
Ce temps vaincu de ma propre substance
Tourmentant chaque minute à venir
De toutes ses possibilités échouées
Passées









Juillet 2015